Construction et Rénovation très Basse Consommation

 BOUTON_MAISONACTIVE

La maison active thermorégulatrice bioclimatique, construite en matériau de mur le moins cher du marché actuel, exploite ce que la Nature nous offre si généreusement. La maison sans chauffage traditionnel en hiver et sans climatisation énergivore en été deviendra la norme dans les maisons du futur.

Elle exploite les énergies disponibles gratuitement,

notamment celles produites par le soleil :

▫ directement : par le vitrage (effet de serre)

▫ par l’eau : eau chaude sanitaire ou stockage de la chaleur pour le chauffage dans des réservoirs…

▫ par les murs : stockage de la chaleur par exemple dans la pierre ou le béton

▫ par la terre : puits canadien en hiver et provençal en été

▫ par le photovoltaïque : stockage d’énergie performant et sûr chez EDF

Nota : une exploitation optimisée du soleil impose le stockage de l’énergie solaire.

Elle exploite les énergies rentables :

▫ la chaleur gratuite de vie produite par la cuisine, les appareils multimédias, le bain…

▫ les trames de chauffage électrique installées dans la colle de carrelage des salles de bains en fonctionnement durant les tarifications d’heures creuses de EDF.

▫ poêle à haut rendement durant les périodes de grand froid.

Elle régule et stocke la chaleur :

On démontre que pour échauffer de 1 degré par exemple, un volume donné de béton, il faut fournir environ 1500 fois plus d’énergie que pour échauffer le même volume d’air de 1 degré.

▫ elle stocke : elle exploite la propriété physique d’accumulation de la chaleur par les murs

▫ elle régule la température de l’air : si le mur est bien isolé par l’extérieur, l’air intérieur et le mur sont sensiblement à la même température. Ainsi, pour une quantité de chaleur entrante donnée, produite par exemple par le soleil, comme il faut beaucoup de chaleur pour échauffer le mur en béton, l’élévation de température sera moindre que dans le cas où le béton n’absorberait pas de chaleur, comme par exemple avec un mur en bois, en paille, en béton cellulaire…

Elle recycle la chaleur de l’air intérieur : pratique nouvelle

L’installation fonctionne comme une VMC double flux traditionnelle mais on y a rajouté une pompe à chaleur. La chaleur intérieure voisine de 21°C, augmentée de la chaleur gratuite induite par la vie (cuisine, multimédias, éclairage…), est ainsi pompée dans l’air intérieur vicié avant son rejet. En dehors des périodes de grand froid, l’air est rejeté à une température inférieure à la température extérieure de l’hiver qui est aussi, la température de l’air neuf aspiré. On a ainsi pompé plus de chaleur dans l’air extrait qu’il n’en faut pour réchauffer l’air neuf aspiré. Si cet excédent de quantité de chaleur pompée est supérieur ou égal aux pertes du logement, alors le chauffage par ventilation est suffisant pour maintenir la température de confort dans le logement. Dans la maison de référence, c’est le cas durant l’essentiel de l’hiver.

Nos études d’ingénierie, nos analyses scientifiques, contribuent de manière exemplaire et innovante au développement de la « Transition énergétique à domicile » en suscitant un nouvel attrait pour la construction très basse consommation en hiver mais aussi en été.

Nous proposons, à coût maîtrisé, de la valeur ajoutée aux projets de construction pour faire du bâtiment performant, une filière d’avenir.

Notre expertise fera baisser vos dépenses contraintes de construction mais aussi de consommation ultérieure et les économies ainsi faites faciliteront l’installation d’une production d’énergie renouvelable pour atteindre la qualité « maison à énergie positive »

©Tous droits réservés à INNOV-BBC+